Comment faire ?

COMMENT FAIRE ?

 

Il importe avant tout de vous faire aider. Un accompagnement, qu'elle qu'en soit la forme, est nécessaire à vous préserver face aux difficultés extrêmes que vous rencontrez.

 

 

Qu'il s'agisse de théraptie ou de suivi psychologique, cette aide vous sera bénéfique pour évoluer dans vos procédures, et montrer à vos propres enfants que vous êtes toujours en mesure de les protéger .

 

 

AIDEZ-VOUS

VIOLETTE JUSTICE

Mon enfant n'est pas ton jouet

 

INFORMEZ-VOUS

 

Renseignez-vous sur vos droits et ceux de vos enfants.

 

Les lois vous protègent. La CIDE protège vos enfants. Affaires familiales ou assistance éducative, prenez le temps de vous informez sur les procédures, afin de les faire respecter dans l'intérêt de votre famille, et le votre.

 

Savoir, c'est pouvoir.

SUR INTERNET OU AILLEURS

 

RACONTEZ VOTRE HISTOIRE

 

Diffusez votre histoire sur internet, dans la presse écrite et les médias.

 

Faites savoir à tous ce que vous vivez, comment se comportent les intervenants dans votre dossier, et ce que vos enfants doivent accepter malgré leurs droits.

 

Prenez -en conscience : plus vous parlerez, plus on vous écoutera.

À TOUS LES MÉDIAS

 

ENTOUREZ-VOUS

 

Préservez votre vie sociale et professionnelle. Vos proches sont votre meilleur atout. Même dans les moments diificiles, élargissez votre réseau relationnel.

 

Évitez toute forme d'isolement. Gardez contact avec ltous les gens qui comptent pour vous. Travaillez, faites du sport, liez connaissance avec de nouvelles personnalités. Adonnez-vous à vos passions et partagez-les.

RECRÉEZ VOTRE RÉSEAU

PARTICIPEZ À NOTRE VASTE CAMPAGNE D'INFORMATION AUPRÈS DES PARENTS D'ÉLÈVES.

 

IMPRIMEZ CE TRACT ET DISTRIBUEZ-LE À LA SORTIE DES ÉCOLES À TOUS LES PARENTS :

 

 

 

 

 

 

 

« Arrêtez le mal avant qu’il n’existe ; calmez le désordre avant qu’il n’éclate. »

Lao-Tseu

 

 

 

 

 

COMMENT FAIRE ?

 

 

Transformez-vous en « pôle de résistance » :

 

1 – Informez tout votre entourage de ce qui vous arrive ET de ce qui se passe en France. Votre commune, votre département, votre région. Démasquez ces criminels et leurs agissements. Que tout le monde soit au courant.

 

2 – Informez-vous sur vos droits, sur les autres dossiers, les autres actions, tout ce qui se rapporte à votre affaire.

 

3 – Investiguez sur les intervenants de votre dossier. Vérifiez leur légitimité et leur légalité. Cherchez leurs squelettes dans leurs armoires. Cherchez d’autres parents ayant les mêmes intervenants.

 

4 – Montez des dossiers que vous portez (copies jamais les originaux) aux élus et militants politiques de votre région.

 

5 – Créez une équipe de combat composée d’autres parents et de sympathisants, pour mener vos actions ensemble, et vous accompagner.

 

6 – Créez un comité de soutien pour tous les enfants de votre région, et organisez des présentations aux voisins, aux étudiants, aux retraités, etc.

 

7 – Distribuez des tracts en commençant autour de vous. Prenez en sur Violette Justice, et créez-en. N’oubliez pas que votre combat ne doit pas porter que sur vos enfants, mais vos enfants ET tous ceux de France. Donc toujours appuyer votre combat avec des documents relatant d’autres affaires similaires.

 

8 – Soyez en relation permanente avec d’autres pôles de résistance, d’autres parents partout en France et ailleurs.

 

9 – Travaillez avec des associations fiables et sérieuses, comme Violette Justice.

 

10 – Ne laissez passer aucune infraction, aucun délit; n’hésitez pas à porter plainte contre avocats, juges, travailleurs sociaux, présidents du conseil départemental. Vous aurez du monde en partie civile dans chacune de vos plaintes….

 

 

 

Il est temps de vous mobiliser :

 

Agir ? Informez-vous, informez autour de vous.

 

Agir ? Contactez tous vos élus, les partis politiques, et demandez-leur ce qui se passe dans votre commune, votre département, pour ce qui est de la Protection de l’Enfance.

 

Agir ? Envoyez des courriers au président du Conseil Général pour avoir confirmation de la légalité des actions et du personnel oeuvrant dans la Protection de l’Enfance.

 

Agir ? Adhérez aux associations pour le respect des droits, de la justice, des enfants. Adhérez à Violette Justice.

 

Agir ? participez aux actions, pétitions, manifestations de Violette Justice et autres associations sérieuses.

 

Agir ? Soutenez ces parents en très grande souffrance. Accompagnez-les dans leurs démarches. Témoignez pour eux.